Accueil > Agenda > Du 22 au 30 octobre, Bruxelles, Festival des libertés : quelques débats à (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Du 22 au 30 octobre, Bruxelles, Festival des libertés : quelques débats à retenir

samedi 30 octobre 2010

Nous reprenons ici quelques débats programmés dans le cadre du Festival des Libertés, dont le thème de cette année est la résistance à l’uniformisation.

1. "Les médias publics : vecteur ou rempart du conditionnement ?" (22/10, 19h)

Bien qu’il existe un éventail diversifié de chaînes télévisuelles et radiophoniques, on observe une confluence au niveau du traitement de l’information comme dans les divertissements proposés (jeux, émissions, séries, films...). Les médias apparaissent alors comme des vecteurs non négligeables d’homogénéisation des façons de voir le monde, de se divertir, de consommer...
Comment se positionne la radiotélévision de service public ? A quelles logiques répondent ses grilles de programmation ? Quels sont les poids du Conseil d’Administration, de l’audimat, des publicistes, des agences de presse, des contraintes budgétaires, du cursus des animateurs ou des effets de mode venus d’Outre-Atlantique ? Les médias de service public ont-ils pour vocation de susciter l’esprit critique de leurs auditeurs ?

Avec Eddy Caekelberghs (journaliste, « Face à l’info » sur la Première), Marc De Haan (directeur de TéléBruxelles), Evelyne Lentzen (ancienne présidente du Conseil supérieur de l’audiovisuel - CSA) et Philippe Marion (Observatoire du récit médiatique).
Modération : Benoît Van der Meerschen (LDH, Bruxelles Laïque)

2. « Humanitaire : l’hégémonie ? » (25/10, 19h)

« Guerre juste », « ingérence humanitaire », « idéologie post-colonialiste »... L’action humanitaire est-elle un moyen d’imposer aux pays pauvres des modèles occidentaux comme unique voie possible d’épanouissement ?
Pour alimenter le débat, M. Stokes abordera les risques qu’encourt cette action neutre et indépendante quand elle est associée aux agendas politiques, militaires ou économiques. Quelles sont les conséquences pour ses bénéficiaires et ses acteurs ? Prenant appui sur sa riche expérience, M. Brauman dégagera des pistes d’action plus respectueuses de l’autonomie et de la dignité des peuples.
Avec Rony Brauman (ancien président de MSF France et auteur de : Humanitaire, diplomatie et droits de l’homme, 2009) et Christopher Stokes (Directeur général de la section belge de Médecins Sans Frontières).

3. « Culture, industrie, créativité et standardisation (26/10, 19h30)

On notera la présence détestable de Live Nation/Clear Channel, et de la FNAC (les liens renvoient à des articles critiques).

La culture semble de plus en plus considérée comme un produit à évaluer selon sa potentielle rentabilité commerciale. Elle doit alors être formatée pour correspondre aux standards de diffusion et de vente. Quelle place ce système laisse-t-il à la créativité ? Que reste-t-il des vertus émancipatrices de la culture ou du rôle subversif de l’art ? Certains résistent cependant à cette évolution en développant des structures indépendantes de production et de diffusion. Mais réussissent-ils à toucher le public ? Ne se confinent-ils pas aux cercles d’initiés ?

Avec Philippe Kopp, (agent chez Live Nation), Luc Pire (éditeur), Gwenaël Breës, (auteur, réalisateur et co-fondateur du Cinéma Nova), Marc Ysaye (artiste, animateur et directeur de Classic21), Stéphane Mangin, (Directeur Commercial de Fnac Belgique), Daniel Hélin (poète, musicien, chanteur indépendant).

4. « La biodiversité : un enjeu politique » (27/10, 21h)

2010 est décrétée année mondiale de la biodiversité. Pour le citoyen européen, soucieux de la planète autant que de ce qu’il a dans son assiette, il est primordial de prendre conscience de ce qui se joue au niveau européen. Comme l’agriculture, la pêche est régie par l’Union européenne et constitue un enjeu politique qui déterminera considérablement le devenir de la biodiversité. L’Union Européenne, où 80% des stocks de poissons recensés sont surexploités, est décrite comme l’un des acteurs clés de la surpêche. La réforme de 2012 de la Politique Commune de la Pêche est l’occasion de mettre un terme à la surpêche et aux pratiques de pêche destructrices afin d’instaurer une gestion durable, juste et équitable des ressources de la mer.

Avec Charles Clover (Auteur du livre The End of the Line), Isabella Lövin (membre grec du Parlement européen), Kriton Arsenis (membre grec du Parlement européen, membre du Fisheries Committee) et Béatrice Gorez (Coalition pour des accords de pêche Equitables - OCEAN 2012).

5. « Conclusions du 2ème Forum International des travailleurs de rue : le pouvoir de la société civile. (28/10, 16h30)

Le Forum International des travailleurs de rue rassemble un réseau de 36 pays du Nord et du Sud. Le Festival des Libertés accueille en partie sa deuxième édition. Plus que jamais mobilisés, ces acteurs de terrain se réunissent pour contribuer à la construction d’une réelle justice sociale. A l’issue de leurs nombreux débats et ateliers, ils présenteront publiquement leurs conclusions et recommandations, résolument axées vers des réponses structurelles et durables pour les populations les plus exclues faisant face à la pauvreté, l’exclusion et le non respect de leurs droits fondamentaux.
Ce moment clé du Forum sera l’occasion de débattre du rôle de la société civile dans une démocratie représentative qui, si elle n’est pas participative, fonctionne cependant à l’influence. Qu’entend-on par société civile ? Incarne-t-elle l’avenir de la démocratie ? Quel est le poids de monde associatif dans l’élaboration des politiques publiques ? Quels sont ses moyens d’actions ? Rivalisent-ils avec d’autres lobbys ?

Présentation des recommandations du Réseau par Edwin de Boeve (Directeur de Dynamo International) suivie d’un débat avec Nigel Cantwell (Fondateur de Défense des enfants International, ancien responsable de l’unité « application des normes internationales » à l’UNICEF, consultant en protection de l’enfance), Olga Zrihen (sénatrice désignée par le Parlement de la Communauté française), Charles Lejeune (Président de la Fédération des Centres de Services Sociaux), et Benoit Van Der Meerschen (Président de la Ligue des Droits de l’Homme).

Le débat se clôtura par la présentation de créations issues des ateliers artistiques du Forum.
En partenariat avec le Réseau international des travailleurs de rue dans le cadre de leur deuxième Forum international - Dynamo International.

Voir en ligne : http://www.festivaldeslibertes.be

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0