Accueil > Brèves > Belgique : Encore ces dangereux anarchistes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Belgique : Encore ces dangereux anarchistes.

dimanche 2 mai 2010

Le défilé anarcho/alternatif du 1er mai à Gand a été interrompu par de violentes arrestations policières. La raison officielle est que certains des manifestants étaient masqués. Point n’est besoin de burkah pour que la police se mette à cogner, le tout sous la responsabilité du bourgmestre de la ville.

Sans doute le maïeur a-t-il pris à la lettre le rapport d’Europol tel qu’évoqué par le journal le Tijd. Pour le journal économique néerlandophone, ce rapport mentionnerait une résurgence de l’anarchisme violent en Belgique. De son côté, l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace terroriste, l’OCAM, assure avoir prévenu du "risque" anarchiste.

Et les faits alimentant ces craintes ? Un méli-mélo d’actions « de » l’Animal Liberation Front, qui est moins une organisation qu’un terme dont chacun peut se revendiquer et des actions de soutien aux sans-papiers, dont le bombage du siège de Besix Gent, que nous avons évoqué. Aucune trace de coordination quelconque entre ces différentes actions, bien entendu.
Notons que le rapport d’Europol stricto sensu ne mentionne que deux actions anarchistes pour la Belgique. Pas de quoi fouetter un chat (noir), mais le journaliste du Tijd peut aller se rhabiller

Sources :
- édition papier du Tijd du 29 avril 2010 (pour le rapport d’Europol, disponible ici (pdf))
- De Wereld morgen
- MO Mondiaal Nieuws=28387&cHash=b845deab78]

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0