Accueil > Brèves > Ouverture du sommet France-Océanie, affrontements à Nouméa

Version imprimable de cet article Version imprimable

Ouverture du sommet France-Océanie, affrontements à Nouméa

vendredi 31 juillet 2009

Le troisième sommet France-Océanie, vendredi à Nouméa, se prépare dans une certaine confusion, sur fond de déception née de l’absence du chef de l’Etat et du Premier ministre, que remplace Bernard Kouchner, alors que des affrontements ont eu lieu vendredi entre membres du syndicat indépendantiste USTKE et forces de l’ordre à Nouméa.

Trois gendarmes, un policier et deux pompiers ont été légèrement blessés par des jets de pierre lors des heurts.

L’Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (USTKE, indépendantiste) multiplie les manifestations et blocages d’entreprises depuis le début de la visite en Nouvelle-Calédonie de la secrétaire d’Etat à l’Outre-mer Marie-Luce Penchard. Le syndicat entend ainsi protester contre l’incarcération fin juin de son président, Gérard Jodar, et de cinq adhérents.

Voir en ligne : Les Echos

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0