Accueil > Brèves > Espagne : Conclusions du Tribunal Russell sur la Palestine

Version imprimable de cet article Version imprimable

Espagne : Conclusions du Tribunal Russell sur la Palestine

mercredi 10 mars 2010

Sur son site, le Tribunal Russell sur la Palestine [1] est clair : L’opinion place L’Europe devant ses responsabilités est le titre mis en évidence.

Car, en effet, à l’issue de sa première session à Barcelone, le jury du Tribunal a souligné les manquements de l’Union européenne et de ses Etats membres à leurs obligations légales.

Le jury, représentant la société civile [2], et présidé par Stéphane Hessel [3], a rigoureusement répondu, de manière juridiquement argumentée, à une série de six questions, pour tenter de déterminer la responsabilité européenne.

Conclusion de cette première session : l’Union européenne et ses Etats membres sont bien complices des violations du droit international commises par Israël. Par exemple, il s’agit du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, des droits de l’Homme et des droits découlant des Conventions de Genève, qui règlementent le droit de la guerre et de l’occupation.

En attendant des réponses concrètes aux accusations, le Tribunal Russel sur la Palestine appelle les militants du monde entier à se mobiliser pour obtenir que l’Europe suspende son accord d’association avec Israël et sanctionne légalement ce pays, comme prévu dans les lois et règlements qui la régissent.

Source : ABP (Association Belgo-Palestinienne), 8 mars 2010

Voir aussi les textes des exposés et des conclusions du TRP sur www.russelltribunalonpalestine.com

Voir en ligne : http://www.russelltribunalonpalesti...

Notes

[1Le Tribunal Russell sur la Palestine a tenu sa première session les 1, 2 et 3 mars 2010, dans la tradition duTribunal Russell de 1967 sur le Vietnam

[2Michael Mansfield (avocat britannique), Gisèle Halimi (France, présidente de la commission d’enquête du tribunal Russell sur les crimes de guerre internationaux au Vietnam), José Antonio Martin Pallin (juge à la Cour suprême espagnole), Ronald Kasrils (leader anti-apartheid et ancien ministre d’Afrique du Sud), Mairead Corrigan-Maguire (Irlande du Nord, lauréate du prix Nobel de la Paix 1976), Cynthia McKinney (USA, ancienne membre du Congrès et candidate présidentielle pour le Green Party), Aminata Traoré (Mali, militante pour les droits humains, écrivaine et ancienne ministre), Alberto San Juan (espagnol, acteur et militant pour les droits humains), Arcadi Oliveres (Espagne, professeur d’économie à l’université autonome de Barcelone et militant pour la justice sociale et la paix), Juan Guzman Tapia (Chili, juge retraité, n’était pas présent lors de cette session mais siègera lors des sessions suivantes du tribunal)

[3Co-rédacteur de la Déclaration des Droits de l’Homme

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0