Accueil > Brèves > France : Les employés de Siemens retiennent la direction

Version imprimable de cet article Version imprimable

France : Les employés de Siemens retiennent la direction

mardi 2 mars 2010

Ca suffit comme ça ! Les salariés de Siemens, à Saint-Chamond, dans la Loire, en ont marre de n’être pas écoutés. Leur mouvement, qui jusque là était des plus calmes et qui dure depuis cet été, s’est durci ce mardi.

Ne se sentant pas respectés, ils ont retenu le directeur financier et la directrice du personnel.

Un plan de restructuration est en cours depuis cet été à Siemens VAI MT SAS. La direction veut supprimer 272 postes sur les 650 de l’implantation (300 à Montbrison, et 350 à Saint-Chamond, site qui serait totalement supprimé).
Selon l’intersyndicale, le groupe mène, avec comme prétexte le contexte de crise, une "quadruple délocalisation". Une partie des postes de gestion partirait en Allemagne, en Autriche et en Angleterre. Et une partie de la fabrication en Chine.

L’intersyndicale réclame le maintien du site de Saint-Chamond, des indemnités extra-légales décentes pour ceux qui devront partir, un engagement sur un seuil minimal de postes maintenus (476), le paiement des heures pointées en heures de grève, le renoncement à d’éventuelles poursuites en justice contre les salariés impliqués dans des actions durant le conflit. Et aussi la démission du président allemand de Siemens VAI MT SAS, Bernhard Fonseka.

Hier, ce dernier était attendu pour une phase importante : la clôture de la phase de consultation des représentants du personnel. Mais il n’est jamais venu. Le personnel a "mandaté" l’intersyndicale pour signifier aux deux cadres présents qu’ils étaient retenus. Dans la soirée, ils s’apprêtaient à passer la nuit sur place.

Source : Rue89, 2/3/2010

Voir en ligne : http://eco.rue89.com/2010/03/02/deu...

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0