Accueil > Brèves > France : la grève des travailleurs de Total commence à porter ses (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable

France : la grève des travailleurs de Total commence à porter ses fruits

dimanche 21 février 2010

Via la Confédération Générale du Travail, les travailleurs de Total ont appelé aujourd’hui à la grève les travailleurs de toutes les raffineries françaises, quel que soit leur propriétaire, après l’échec de discussions avec Total sur l’avenir du secteur. Le groupe Total a en effet planifié la fermeture d’une raffinerie, à Dunkerque. Près de 400 travailleurs y sont sous contrat.

Les travailleurs des six raffineries françaises du groupe sont en grève depuis mercredi à l’appel de la CGT, syndicat majoritaire chez Total. Le mouvement, s’il se prolongeait, pourrait conduire à des pénuries de carburants à brève échéance. Et le mouvement se prolonge et se solidarise : les pétroliers de deux raffineries du groupe Exxon Mobil ont annoncé se mettre en grève mardi.

Il y a en tout treize raffineries de pétrole détenues par Exxon Mobil Total, propriété des groupes Ineos, Petroplus et Lyon-Basell. En France, Total a fait en 2009 7,8 milliards de bénéfices sur le dos des travailleurs.

Bon à savoir : le port d’Anvers compte trois raffineries, dont une appartient au groupe Total, une autre au groupe Exxon et la troisième à Petroplus. Ineos est également présent en Belgique à travers ses activités de pétrochimie.

Sources : Les Echos, site web de la CGT, site web de la délégation syndicale FGTB de Total Raffinaderij Antwerpen

Voir en ligne : http://www.lesechos.fr/info/energie...

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0