Accueil > Brèves > Belgique : Tant qu’il y aura des bastons : Les policiers chantent (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Belgique : Tant qu’il y aura des bastons : Les policiers chantent aussi

mercredi 4 novembre 2009

Six policiers fédéraux de la gare du Midi, dont trois femmes, ont été inculpés par le parquet de Bruxelles. Ils sont poursuivis pour des exactions à répétition, violences et traitements dégradants commis en 2006 et 2007, a révélé mercredi 28/10 La Dernière Heure.
Bien entendu, la protection des intérêts des plus forts passe par la bastonnade des plus faibles. C’est que nos forces du désordre se seraient attaquées à des clochards et à des sans-papiers.

Au moins huit faits successifs sont reprochés aux inculpés. Peut-on dès lors encore parler de dérapage policier isolé ? Ou plutôt d’un véritable rally ? Malins, Philippe, Audrey, Fabrice, Céline, Christine et Sophie (uniquement des prénoms typiquement auvergnats) auraient également falsifié des procès-verbaux, histoire de mieux masquer la réalité. Multiples sévices, SDF menotté à tabasser en cadeau d’anniversaire, gitane dont on coupe les tresses, etc.
Parmi les chefs d’inculpation, l’agression en bande organisée n’est pas retenue. Pourtant, il semble qu’il y ait eu un meneur : ancien infirmier, inspecteur de son état, policier instructeur qui donnait, tiens tiens, cours de Maîtrise de la violence aux recrues de l’école de police. Et une organisation (un anniversaire, ça se prépare).

Le procès n’est plus attendu en 2009.

On notera enfin la savoureuse conclusion de La Dernière heure : "Et plus aucun ne travaille aujourd’hui à la police fédérale de la gare du Midi, qui par contre fait du travail excellent". Effectivement...

Source : Fil info du Soir, mercredi 28.10.2009, 08:08 et la Dernière Heure

Voir en ligne : http://www.dhnet.be/infos/faits-div...

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0