Accueil > Brèves > Exploitation du pétrole au Nigéria ou le système Shell-service

Version imprimable de cet article Version imprimable

Exploitation du pétrole au Nigéria ou le système Shell-service

dimanche 25 octobre 2009

Amnesty International demande des comptes à la compagnie pétrolière Shell. Celle-ci est en effet le principal exploitant de pétrole au Nigéria. Amnesty dénonce des pratiques dignes d’un capitalisme abouti du géant pétrolier. Pour un membre du bureau exécutif d’Amnesty International, on constate un lien étroit entre exploitation pétrolière, dégradation de l’environnement, violations des droits économiques, sociaux, culturels, civiques et politiques dans le delta du Niger, principal lieu d’extraction.

Celestine AkpoBari Nkabari, né en 1973 dans l’Etat de Rivers et militant des droits du peuple Ogoni, est venu témoigner à Paris de ces conséquences dévastatrices : les populations locales du delta du Niger vivent dans des conditions inhumaines(…). L’air que nous respirons, les terres sur laquelle nous vivons, l’eau que nous buvions ont été pollués et nous avons été privés de [nos] moyens de subsistance alors que nous vivions traditionnellement de la pêche et de l’agriculture, a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’il ne reste aux Ogonis que la faim, la pauvreté et des maladies étranges.

Dans l’article publié dans JIM le 24 octobre, Le capitalisme se développe durablement, nous avions déjà dénoncé la visions bien particulière de Shell. Son impunité demeure dès lors qu’elle trouve des arrangements à l’amiable visant à éviter un procès par le versement d’indemnités.

Sources : AFP. Lire par ailleurs un communiqué de presse d’Amnesty international sur les réponses de Shell (en pdf).

Voir en ligne : http://www.lesechos.fr/depeches/sci...

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0