Accueil > Agenda > 17 décembre 2010, Bruxelles : Stop aux violences faites aux personnes (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable

17 décembre 2010, Bruxelles : Stop aux violences faites aux personnes prostituées

vendredi 17 décembre 2010

En cas d’agression : sifflons !

17 décembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux personnes prostituées

· Théâtre invisible à partir de 15h30

· Place Yser, Rue d’Aerschot et Place Rogier

· Coup de sifflet belgo-français à 17h12 à la Place Rogier

Pour attirer plus l’attention sur la problématique des violences faites aux personnes prostituées, un réseau de structures bruxelloises organisera le 17 décembre une journée d’action et sensibilisera ainsi le grand public.

Partant du principe que les violences faites aux personnes prostituées ne peuvent sous aucun prétexte être cautionnées, les structures organisatrices de la journée d’action appellent à la solidarité.

A l’origine de cette violence se trouve la stigmatisation des personnes prostituées comme criminelles, asociales, amorales, dangereuses, marginales. Elles sont souvent dépeintes comme des victimes passives. Pourtant, elles ont des ressources pour résister aux agressions qui leur sont faites et gèrent le risque de violence au quotidien. Il est nécessaire de sensibiliser le grand public à l’injustice de cette stigmatisation et au droit fondamental des personnes prostituées au respect.

La journée d’action est organisée dans le cadre d’un projet européen sur la prévention des violences dans le contexte de la prostitution. Des actions auront lieu simultanément à Bruxelles, Lille, Lyon, Paris et Toulouse. A Bruxelles, les interventions par du théâtre invisible à des endroits stratégiques interpelleront les passants sur les préjugés et attitudes envers les personnes prostituées. Le public recevra des outils concrets pour intervenir de manière solidaire s’ils sont témoins d’agression envers une personne prostituée. L’action sera clôturée par un coup de sifflet simultané belgo-français.

Informations de fond : Les personnes prostituées courent plus de risques que d’autres groupes de la population de se voir confrontées à des agressions dans le cadre de leur activité. Les coupables sont non seulement des clients violents ou des personnes qui les exploitent, mais aussi des passants, des habitants des quartiers de prostitution, des représentants d’institutions, des membres de la famille... A cause de leur situation marginalisée, de nombreuses victimes de violence n’osent pas porter plainte pour des faits punissables par la loi ou leurs plaintes sont classées sans suite. Ce climat d’impunité renforce le risque d’agressions. A Bruxelles, on estime que 5000 personnes, dont une majorité de femmes, sont actives dans le domaine de la prostitution.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

sur cette action et le projet européen:Irene Zeilinger, 02 216 61 16, izgarance@gmail.com

sur la prostitution à Bruxelles : Christine Lemmens, Entre2, entre2bxl@gmail.com, et Isabelle Jaramillo, Espace P, 02 219 98 74, espacepbxl@hotmail.com

Réseau préparant le 17 décembre :

Comité belge - Ni Putes ni soumises ASBL

Entre2 ASBL

Espace P ASBL

Fédération des Centres de planning familial des FPS ASBL

Garance ASBL

Maison des femmes de Schaerbeek

Projet Rousseau

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0