Accueil > Brèves > Belgique : les travailleurs de Brink’s vont poursuivre et intensifier la (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Belgique : les travailleurs de Brink’s vont poursuivre et intensifier la grève

mardi 9 novembre 2010

Hier matin, Rogerio Alho, le permanent du Syndicat des Employés Techniciens et Cadres FGTB a confirmé le maintien de la lutte syndicale par grève et piquet devant la société Brink’s, à Strépy.

Cela fait à présent 14 jours que les travailleurs s’opposent à la fermeture du site de Strépy et qu’ils refusent de changer de statut, d’employé à ouvrier [1].

Mieux encore, Rogerio Alho a annoncé sur les ondes de la Première radio [2] que les autres sociétés de gardiennage et de transport de fond n’effectueraient pas les mission dévolues à Brink’s. Ils ne vont donc pas casser la grève.

Le résultat opérationnel de Brink’s pour 2007, 2008 et 2009 s’est élevé respectivement à 161, 229 et 167 millions de dollars.

Source : La Première radio, expresso du 08/11/2010

Voir en ligne : http://www.rtbf.be/radio/player/lap...

Notes

[1Un changement de statut aurait pour conséquence la réduction des délais de préavis. Si, grosso modo, la mesure peut être neutre du point de vue financier lorsque le préavis est presté (le travailleur continue à travailler après l’annonce de son licenciement), il en va autrement si le préavis n’est pas presté, ce qui arrive très fréquemment en cas de licenciement collectif. Notamment lors des "restructurations". Cela induit aussi un changement symbolique, les travailleurs craignant de pouvoir être licenciés à tout moment sous le statut "ouvrier".

[2podcast disponible ici.

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0