Accueil > Numéros > Numéro 16 - Médias > Massacrez-moi ce JT, bordel !

Massacrez-moi ce JT, bordel !

mercredi 15 décembre 2010, par JIM

Lundi 9h. Manque d’inspiration à la réunion de rédaction du Soir Libre du Luxembourg francophone. Quel thème choisir pour le prochain numéro ? Ils font donc comme d’habitude, ils se copient les uns les autres : ils allument, télé et radio, ouvrent le journal, et se connectent.

Allez, les gars, quel sujet pourrions-nous prendre pour décembre-janvier ?

- Les demandeurs d’asile ?

- Ils ne sont pas très joyeux, c’est pas gai, tout ça. La guerre, les émeutes de la faim, les déplacés climatiques. Et pis ils ne sont pas de chez nous. Ce sont juste des touristes de passage. D’ailleurs ils logent à l’hôtel.

Non, non il nous faut de l’illumination. C’est Noël après tout. Ah mais oui. Sommes nous-bêtes ! Parlons plutôt de la neige. C’est beau, c’est blanc, c’est neutre. L’inverse des demandeurs d’asile, en fait.

Commençons par cette nouvelle classe sociale que sont les automobilistes. Ca, ça touche directement les gens. Qui n’a pas une voiture !? Déjà qu’ils ont été bloqués par les grévistes en France… Maintenant, c’est la neige qui « paralyse le trafic », Ces pauvres automobilistes. Ils veulent juste exercer leur droit au travail quel que soit le temps (Faut dire que les employeurs les y motivent : pas d’auto, pas de boulot).

(cc) Shawndra and Simon

- On va interviewer un quidam, bloqué sur l’E411 ? La Croix rouge y distribue du potage, pour qu’ils ne prennent pas trop froid. Ca fait un peu retour du cœur, soupe populaire et tout.

- Comme les demandeurs d’asile ?

- Oui, mais eux n’ont pas les boulettes qui vont avec. Et il faut soigner notre convention avec les publicitaires de l’alimentaire. Imagine si on voit un demandeur d’asile qui boit leur soupe de marque. Ca fait tout de suite créneau du pauvre.

- Et les clochards, ils peuvent l’avoir la soupe ?

- Les clochards ? Ah les SDF, tu veux dire. Sois correct avec ton langage, coco. Bonne idée. Tant qu’ils existent faisons quelque chose sur les plans froids et l’accueil qui leur est réservé. Et ne traînons, pas. Ils disparaissent des médias au printemps, en même temps que fondent les bonshommes de neige.
Et n’oublie pas, hein. Tu zoomes leur « compagnon à quatre pattes ». Les dents pourries, les discours sur la crise, on oublie. C’est Noël, il faut du joyeux, du beau, de l’émotion, coco. Des illuminations.

- Oui, attention : la relance économique ne doit pas être foutue en l’air parce que la moitié des Belges est déprimée et n’achète plus de cadeaux stupides.

- Tu commences à comprendre. Tu iras loin, toi.

- Merci, chef. Mais, excusez-moi, je dois aller vomir.

Nothing on TV - (cc) futureatlas.com

- Tu gâches vraiment tout. Tu es viré.

- Bon ben tant pis, j’irai proposer d’autres idées, plus intelligentes, engagées et militantes au JIM. Apparemment, ils ont un peu de mal à suivre le rythme (oui, comme l’épandage). Ils ont toujours envie d’idées fraîches (comme la neige), mais ni belles, ni blanches, ni neutres. Et ils recherchent des auteurs aussi. Prêts à s’enrager et à sortir leurs chaînes.

Le JIM recrute
Ceci est une fausse petite annonce pour une vraie annonce !!

- Comme pour les pneus ?

- Non, l’inverse. Ils font tout à l’envers de nous. Leurs chaînes, ils les enlèvent. Et c’est mieux comme ça. Ce mois-ci, ils vont d’ailleurs parler de nous en mal, dans leur thème média. Nous, on ne fait jamais ça.

- Je sens que tu vas boire beaucoup de soupe, mon petit. Et sans boulettes

- J’ai pas de bagnole. Et je préfère parler des demandeurs d’asile.

Le JIM

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0