Accueil > Numéros > Numéro 15 - Cultiver la résistance > Eloignez-moi de cette télé, bordel !

Eloignez-moi de cette télé, bordel !

lundi 15 novembre 2010, par JIM

Eloignez-moi de cette télé, bordel ! [1]

Le thème de ce mois

Au JIM, nous avons toujours des raisons de nous réjouir.
L’hiver qui approche et la situation critique des mouvements de contestation n’entament pas notre motivation.
D’autant plus que notre canard a établi le mois passé un nouveau record de lecteurs. Notre gang de hors la loi s’en félicite : entre les curieux et les convaincus, il s’en trouve certains, c’est sûr, qui ont découvert une nouvelle vision des luttes, et à qui on a donné des idées.

C’est ici donc que nous ouvrons une autre page de combats avec ce numéro qui s’annonce, et dont le thème est la culture engagée.

Ne vous effrayez pas ! Car si engagé ne veut pas toujours dire populaire, la culture en résistance est toujours ancrée dans le réel et dans les contradictions de notre société inégalitaire.

Résister par la culture

Si beaucoup en ont payé le prix - l’oubli, et au pire la clandestinité, l’exil ou la mort- certains ont été élevés au panthéon de la culture bourgeoise. Ferrat, un militant marxiste ? Voilà qu’il était, pour les médias dominants, un artiste de plus en plus rare et pourtant éminemment populaire et apprécié d’un large public [2].

Picasso, réfugié espagnol, engagé dans son art contre le fascisme et membre du PCF ? A qui le comparer, sinon aux plus grands maîtres du passé, à Raphaël, à Titien, à Zurbaran, à Vélasquez, à Goya, à Delacroix ou à Manet[…]  [3].

Chaplin, de gauche (certains diront communiste) ? Sir Charlie Spencer Chaplin, né à Londres le 16 avril 1889, est un monument de l’histoire du cinéma, qu’il transfigure par sa créativité du temps du muet comme du parlant [4].

Miles Davis, activiste américain ? C’est plutôt d’une idole dont on parle : Tout le monde adore « Kind of Blue »(album paru en 1959, NDLR), même ceux qui disent ne pas aimer le jazz. L’album est frais, romantique, mélancolique et merveilleusement mélodique. Mais pourquoi les critiques le considèrent-ils tous comme le meilleur album de jazz de tous les temps ? [5].

Brassens, le bouffeur de curés anarchiste peut même être honoré dans un journal, disons, respectablement catholique : Génie universel, il est devenu un mythe par sa propre singularité [6]...

La liste des artistes célèbres et engagés est longue, avec les Aragon, Montand, Ferré, Brecht, Magritte, le mouvement Cobra, Costa Gavras… Autant de noms régulièrement encensés par la critique bourgeoise, qui, incidemment, se trouvent associés à ce que la bourgeoisie redoute le plus : l’engagement pour un changement de société…

Quelle ironie ! Nous ne savons pas ce que vous en pensez, mais, nous, la récupération, ça nous énerve prodigieusement. Un bon communiste n’est-il pas un communiste mort ? [7]

Alors on a décidé de vous donner un aperçu non exhaustif, mais sans fard et sans hypocrisie de cette autre forme de lutte : celle qui se fait avec le stylo, le fusain, les platines ou la pellicule. Une culture qui n’est pas seulement jugée sur la forme, mais sur la puissance de son message.

Parce que nous sommes des mauvais garçons et des mauvaises filles qui aimons bien les gens qui s’expriment sans détours ; qui rêvons d’une culture libérée et incisive, loin de celle que nous sert la télé formatée et les magazines de propagande.

Bonne lecture !

Le JIM

Notes

[1Burn, Hollywood, burn !, in Fear of a black planet, Public enemy, Roadrunner, 2007

[2RFI, mars 2010

[3Le Point
, 24 septembre 2008

[4Le Soir , 12 juillet 2010

[5Slate.fr, 17 octobre 2009

[6La Libre Belgique, 26 octobre 2001

[7Un bon communiste est un communiste mort:citation tour à tour attribuée au général Patton, à Mc Arthur ou même à Fidel Castro, elle illustre la chasse aux sorcières mise en place par le général Mac Carthy aux États-Unis dans les années cinquante. Cette répression va avoir comme conséquence la poursuite des "traîtres" communistes, dans tous les domaines de la vie aux États-unis. Des dizaines de scientifiques et d’artistes en feront les frais ; Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Maccarthisme pour une liste des artistes concernés

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0