Accueil > Brèves > Grande-Bretagne : un sans-papier meurt étouffé lors de son expulsion

Version imprimable de cet article Version imprimable

Grande-Bretagne : un sans-papier meurt étouffé lors de son expulsion

jeudi 21 octobre 2010

Le 22 octobre dernier, Jimmy Mubenga, un Congolais de 46 ans, père de famille de 4 enfants, est mort à l’aéroport d’Heathrow (Londres) dans un avion de British Airways lors de son expulsion vers l’Angola [1].

Selon les premières informations, il est mort asphyxié, trois gardiens l’ayant fortement maintenu plié en deux, la tête sur les genoux, parce qu’il résistait à son expulsion. D’après les témoignages de passagers publiés par le Guardian, Jimmy Mubenga aurait répété à plusieurs reprises : « ils vont me tuer », quelques minutes avant de mourir. L’autopsie a été pratiquée par la police, en l’absence de la famille.

Scotland Yard a ouvert une enquête et considère le décès comme « inexpliqué à ce stade ». Les trois gardiens, employés par la société privée G4S - qui vient d’obtenir un contrat pour l’aéroport de Zaventem - ont été arrêtés mardi puis placés en liberté conditionnelle jusqu’en décembre, en attendant le complément d’enquête.

Comment ne pas avoir une pensée émue pour la jeune Semira Adamu, morte à Bruxelles le 22 septembre 1998, étouffée dans un avion par des gendarmes qui l’avaient maintenue pliée en deux, le tête enfoncée dans un coussin. Des gendarmes qui avaient bénéficié de sursis et d’acquittement.

Sources : The Guardian, 14/10/2010 ; Afrique Actu, 18/10/2010 ; AFP, 19/10/2010.

Notes

[1Il se trouvait en Europe avec un passeport angolais

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0